Le PDP est Homophobe

1 06 2009

Selon cet article , l’homosexualité est un fléau … bravo pour un parti politique qui se veut progressiste . Moi qui croyais que les partis d’oposition dans leur combat pour les libertés étaient le premiers pas pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie .

http://tajdid.pdpinfo.org/spip.php?article5794





Tetu : Les homos syriens sortent timidement de l’ombre

1 06 2009

À l’Onu, la Syrie est le porte-parole des pays homophobes. Mais dans les rues de Damas, les gays sont bien là et commencent à revendiquer le droit d’exister.

En Syrie, les homosexuels commencent à sortir de l’ombre avec l’appel, lancé sur Internet par une poignée d’entre eux, à la tolérance dans une société relativement conservatrice qui les considère comme des malades ou des pervers.

«Ils sont de plus en plus visibles dans certains points de rencontres à Damas», une rue commerciale d’un quartier chic, un jardin public près d’un grand hôtel, des pubs dans le centre historique où ils se rencontrent une fois par semaine, affirme à l’AFP un journaliste syrien. Ils sont issus de la petite bourgeoisie urbaine qui «constitue le moteur de l’émancipation des homos», affirme-t-il. Et c’est sur Internet qu’ils «se dévoilent le plus sincèrement», estime ce jeune journaliste qui veut garder l’anonymat.

«Je suis ton semblable»
L’Internet est un moyen de «contourner toutes les restrictions sociales», qui permet de se défouler dans l’anonymat ou de former son propre réseau de connaissances, explique-t-il.

Sur le web, quelque 200 homosexuels syriens ont constitué un groupe «Je suis ton semblable» et ont publié un manifeste à la tolérance . «Je suis homosexuel, j’ai le droit d’exprimer mon opinion. Je fais partie de cette société qui me doit son respect. Je suis homosexuel, mais je ne viens pas d’une autre planète», affirme cet appel sans précédent. Le texte appelle à l’abrogation d’une clause du code pénal qui «sanctionne les individus pour leurs orientations sexuelles qu’ils n’ont pas choisies».

«Relations outrageantes»
En Syrie, comme dans la plupart des pays arabes, l’homosexualité est considérée comme «un délit». Celle-ci n’est pas explicitement mentionnée par la loi qui prévoit une peine allant de six mois à un an de prison pour des «relations outrageantes», explique Ammar Qorabi, président d’une organisation des droits de l’Homme.

L’écrivain Nabil Fayyad, qui se présente comme un défenseur des droits des minorités, dénonce lui «l’amalgame» entre homosexualité et prostitution. Selon lui, «il y a plus d’homosexuels et de lesbiennes que l’on ne croit. 20% sont des homos ou des bisexuels», mais la majorité des Syriens refusent de le reconnaître. Il évoque des jardins publics et des restaurants à Damas. Des hammams, où les gens venaient jadis pour discuter, «sont devenus un traditionnel lieu de rencontre» pour les gays, assure-t-il. Il se rappelle d’un Américain, Edward G., originaire de San José (Californie, ouest) qui se rendait régulièrement en Syrie pour du «tourisme sexuel». Il était muni d’un guide gay et se disait «étonné par l’extension de ce phénomène».

«Sauver les apparences»
Souheil, la trentaine, ne donne pas son véritable prénom. Il dit mener une double vie pour «sauver les apparences». Il «souhaite que les mentalités changent» et que les droits de tous soient «respectés indépendamment de leur identité sexuelle». Bassam, chauffeur, affirme au contraire «être dégoûté». Il voit dans l’homosexualité «une maladie». «Les homosexuels doivent se faire soigner», ajoute-t-il.

En décembre 2008, un appel à la dépénalisation de l’homosexualité déposé à l’Assemblée générale de l’ONU, a été signé par 66 pays. Soixante autres pays ont signé une déclaration opposée, et soutenue par les pays arabes.





SHE HAS FAITH IN LOVE , SO DO I …

17 12 2008

Une lumiére de plus  qui s’allume , un espace de plus pour les homosexuels tunisiens et surtout pour les lesbiennes tunisiennes . Un pas de plus vers la reconnaissance de notre existence  en tant que communauté.

La  bloggosphére   est un outil de communication:  le besoin de nous exprimer de nous faire entendre , de nous rencontrer et discuter de nos défis  et de nos peurs est un premier pas . Un pas vers le coming-out   vers la reconnaissance  de ce que nous sommes .

Je crois profondément dans la solidarité , seul nous ne pesons pas grand choses  ensemble nous ferons le poids . Quand une ou un homosexuel (le) , trans ou bi tunisien  décide de s’exprimer c’est une voix de plus , un soutien aux autres et parfois même  une motivation , un exemple pour que d’autres décident à leur tour de se lever et de s’exprimer.

Alors à tous ceux qui nous lisent , chers compatriotes tunisiens  , le temps de la Honte et du refus est révolue . ne vivons pas caché pour vivre heureux , vivons  libres  dans la lumiére parce que comme d’autres  WE HAVE FAITH IN LOVE !!!!

Bienvenue à FAITHINLOVE !!

Lien:

FAITHINLOVE





Adel Hussein , un journaliste du Kurdistan irakien enfin libéré!

13 12 2008

Un journaliste du Kurdistan irakien, condamné fin novembre pour avoir écrit un article considéré par la justice comme une apologie de l’homosexualité , a été amnistié et libéré, a indiqué jeudi à l’AFP le syndicat des journalistes kurdes.

«Le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a décidé de pardonner, d’amnistier et de relâcher le journaliste et médecin Adel Hussein à l’occasion de l’Aïd» de l’Adha (la fête du Sacrifice), a déclaré Zirak Kamal, secrétaire général du syndicat.

Le 26 novembre, un tribunal d’Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien, avait condamné Adel Hussein, journaliste et médecin, à six mois d’emprisonnement. L’Union des journalistes avait condamné cette décision et demandé aux autorités kurdes d’intervenir.

Adel Hussein anime plusieurs émissions médicales sur des chaînes de télévision locales et a écrit de nombreux articles sur la médecine dans la presse kurde. L’an dernier, il avait publié dans Hawlati al-Kurdiyah, un journal indépendant de Souleimaniyeh, seconde ville de la région autonome, un article médical sur la sodomie. Il lui avait alors été reproché d’encourager l’homosexualité.

Selon une loi récemment votée par le parlement du Kurdistan irakien, la détention de journalistes à cause de leurs écrits est interdite, mais ils peuvent être condamnés à des amendes s’ils sont reconnus coupables. Quant à l’homosexualité, elle est considérée comme un crime par le code pénal irakien.





Les PACSÉS de Tunisie

23 10 2008

Eh oui il existe des couples homosexuels en Tunisie qui vivent sous le régime du PACs le dernier cas date de 2003 en Tunisie ..en fait le dernier connu.
Par contre plusieurs cas se sont retrouvés au tribunal de Tunis qui ne reconnaissait pas à ces étrangers les Droits que leur garantissaient le Pacs… Plusieurs couples  ont donc dû recourrir  à u avocat pour forcer le gouvernement tunisien . L’un d’entre  eux ( un ressortissant tunisien et un ressortissant français ) ont dû se battre pour  leur logement sur Tunis  et pour qu’ils puissent vivre en paix .





Muzika 01!

25 09 2008

Genri ou genre ommek Mohamed!!





Youtube & Dailymotion are back !

25 09 2008

watch?v=E_HnkkJCwmo

Aya a3l fazza une vidéo Youtube pour vous !